Diagnostic 2020

– 10,6 % (dont 58 % de femmes) des étudiants déclarent avoir déjà été discriminés.
– 5,4% (dont 82% de femmes) des étudiants disent avoir été victimes de harcèlement.
– 4,6% des étudiants disent avoir été victimes de bizutage, majoritairement lors de l’intégration.

– Les auteurs sont principalement les étudiants (discrimination 60% / harcèlement 71%), puis les enseignants (discrimination 46% / harcèlement 30%), et des membres du personnel (discrimination 14% / harcèlement 7%).

– Discrimination dans l’accès au logement (résidences sociales): nécessite la sensibilisation de tous.

– Les associations étudiantes s’emparent de ces problématiques (prévention, écoute). Des actions existent au sein des établissements mais il est nécessaire qu’elles puissent être développées et renforcées (prévention, formation, accompagnement des étudiants, cellule d’écoute…).

– Identifier et reconnaitre les actes de discrimination, harcèlement et bizutage n’est pas acquis : besoin d’information/formations sur ce qui est acceptable et ne l’est pas.

– Dans les trois cas, la majorité des étudiants ne demande pas d’aide (notamment par peur des conséquences) : mieux informer les étudiants sur les dispositifs d’accompagnement, et former le personnel des établissements.

Pour chaque rubrique ci-contre vous avez la possibilité de donner votre avis, partager vos idées. Vos commentaires seront soumis à modération avant publication.

Le bizutage

(Pas de commentaires)
Harcèlement / Discriminations / Bizutage