Diagnostic 2020

– L’offre de restauration sur les campus s’est développée depuis 2015 :
69% des étudiants jugent suffisante l’offre de restauration quelle qu’elle soit (Resto U’, Cafèt, boulangerie, etc.). Pour 75% des étudiants mangeant au Resto U’, l’offre de restauration est suffisante.
Elle reste parfois inadaptée : éloignement entre l’offre de restauration et les lieux de cours, manque de salles équipées pour se restaurer au sein des établissements, saturation des points de restauration à la pause déjeuner.

– Depuis le début de la rentrée universitaire, 31,2% des étudiants n’ont pas mangé à leur faim au moins une fois :
Les problématiques de temps (pause trop courte ou économie de temps) peuvent avoir pour conséquence le saut de repas.
12% des étudiants sautent un repas par manque de moyens financiers. Des actions se développent pour lutter contre la précarité alimentaire (CROUS, établissements, associations, …).

– Une tendance à l’alimentation équilibrée : 2/3 des étudiants disent avoir une alimentation saine/équilibrée, et 9,3% très saine/équilibrée. Les offres de restauration ont évolué pour répondre aux attentes mais des améliorations peuvent encore être apportées (repas végétariens).

– Des actions en faveur des enjeux environnementaux se sont développées ces dernières années (CROUS), mais des améliorations peuvent encore être apportées : gaspillage alimentaire, emballages, utilisation de produits locaux, alternatives végétariennes et véganes.

Pour chaque rubrique ci-contre vous avez la possibilité de donner votre avis, partager vos idées. Vos commentaires seront soumis à modération avant publication.