La communauté étudiante accorde une place importante aux enjeux environnementaux et est prête à faire évoluer ses habitudes de consommation. Les mêmes priorités sont relevées quant aux changements à apporter sur les campus et dans les restaurants universitaires.

Au regard des actions déjà entreprises dans les établissements en matière de développement durable et de responsabilité sociétale, l’écoresponsabilité est une nouvelle thématique qui prend tout son sens dans le schéma d’amélioration de la vie étudiante 2021-2026.

Vous souhaitez connaitre les actions menées en matière de développement durable ?

Chiffres clés

  • 97,9% des étudiant·e·s considèrent que la préservation de la biodiversité est fondamentale,
  • 43,4% des étudiant·e·s estiment que ce sont les associations étudiantes qui sont les plus actives sur les questions sociales et environnementales,
  • 84,2% des étudiant·e·s déclarent pratiquer souvent voire toujours le tri sélectif,
  • 76,9% utilisent souvent ou toujours des transports pas ou peu polluants,
  • 51,9% consomment des produits biologiques ou locaux.

Pour consulter l’ensemble des résultats de l’enquête de 2020 sur les conditions de vie étudiante, allez sur Vie Étudiante : Enquête et Diagnostic !

Éléments de contexte

Une prise de conscience affirmée autour des questions sociales et environnementales


Les étudiantes et étudiants ont fait valoir, au travers de l’enquête sur les conditions de vie étudiante, l’importance de prendre en compte les enjeux environnementaux et sociaux sur leur campus. Tri sélectif, utilisation des transports en commun, augmentation des financements publics en faveur de l’écologie ou encore la consommation de produits biologiques ou locaux sont quelques-unes des mesures environnementales attendues.

Un terreau associatif mobilisé

Cette prise de conscience des enjeux sociaux et environnementaux se traduit par un terreau associatif prolifique, à la fois sur la métropole toulousaine et sur les villes universitaires d’équilibre, conjugué à de nombreux événements de sensibilisation autour de ces enjeux.

Véritables relais de transmission auprès de leurs pairs, les associations étudiantes sont un réel atout pour participer à l’éducation et la sensibilisation au développement durable sur les campus. Par exemple, l’association Gaïa de Sciences Po Toulouse a, dans le cadre de la thématique du zéro déchet, permis d’obtenir des tarifs préférentiels sur l’achat de gourde.

Afin de reconnaitre le rôle fondamental de leurs initiatives sur la question environnementale, l’UT3 Paul Sabatier a mis en place une Unité d’Enseignement Libre (UEL) qui reconnait l’engagement associatif et citoyen autour des enjeux de Développement Durable et Responsabilité Sociétale sur son campus. Cette initiative permet aux étudiantes et étudiants de s’investir davantage dans ces problématiques de société. Véritables maillons entre les étudiants, les associations étudiantes et les établissements, les volontaires en service civique apportent leur contribution dans l’animation des actions environnementales. Leur présence auprès de l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire permet de renforcer les actions menées par les établissements, encore trop peu connues.

Des attentes concrètes

Si la communauté étudiante a bien affirmé sa prise de conscience et émis de réelles attentes, elle ne mesure cependant pas encore suffisamment les actions menées sur les campus. Les actions mises en œuvre doivent gagner en visibilité et les attentes des étudiant·e·s doivent être prises en considération.

Pour ce faire, de nombreux événements rythment l’année universitaire. Les temps forts nationaux, tels que la Semaine étudiante du développement durable, les actions Agir Ensemble ou encore les semaines thématiques liées à la mobilité ou à la réduction des déchets permettent de bénéficier d’une communication nationale pour assurer la transmission et la sensibilisation sur les enjeux de développement durable et de responsabilité sociétale. Ces événements permettant aux établissements de mettre en œuvre des actions de sensibilisation sont renforcés par la mise en place de temps de formation dédiés aux sujets environnementaux. La Fresque du Climat, par exemple, permet ainsi aux étudiantes et étudiants de développer leurs connaissances en matière de changement climatique. Dans de nombres écoles, les rentrées du Climat sont mises en œuvre depuis quelques années.

De manière assez similaire, de réelles attentes sont affichées autour des questions alimentaires. A leurs yeux, la réduction du gaspillage alimentaire, la proposition de produits biologiques ou locaux, le développement de pratiques alimentaires (végétarisme/véganisme) et le tri des déchets constituent des initiatives prioritaires à développer. L’offre du Crous s’est développée en ce sens et poursuivra son évolution vers ces nouvelles pratiques.

Découvrez les thématiques et le plan d’actions du nouveau schéma

Le plan d’actions : Les objectifs et réalisations

Les étudiant·e·s ont fait valoir au travers de l’enquête sur les conditions de vie étudiante, l’importance de prendre en compte les enjeux environnementaux et sociaux sur leur campus. Elles et Ils ont affirmé leur prise de conscience, émis de réelles attentes mais ne mesurent pas encore suffisamment les actions menées sur leur campus.

Les actions mises en œuvre doivent encore être renforcées, gagner en visibilité et les attentes des étudiant·e·s sur les priorités prises en considération, de façon à significativement diminuer l’impact environnemental sur les campus et dans les restaurants universitaires.

Diminuer l’impact du numérique

  • Équiper toutes les résidences Crous de bornes wifi.
  • Mettre en place une politique de sobriété numérique à l’échelle des établissements ou de l’UFTMP.
  • Mutualiser les matériels informatiques, allonger la durée de vie.

Réduire et améliorer le tri des déchets produits

  • Mettre en place des points d’apport volontaire.
  • Élargir le tri aux déchets électroniques.
  • Réduire les déchets à usage unique dans les restaurants universitaires.

Agir pour une sobriété énergétique

  • Informer sur les économies d’énergie et la performance des bâtiments

Développer une politique d’achat responsable

  • Acheter des produits locaux, écoresponsables.
  • Développer le recours à l’économie circulaire et l’économie de la fonctionnalité

Sensibiliser sur le gaspillage

  • Afficher la production des déchets gaspillés dans les RU

Réduire la part de produits carnés dans l’alimentation

  • Promouvoir davantage et généraliser l’offre végétarienne.
  • Proposer des cours de cuisine pour apprendre à remplacer la protéine animale par de la protéine végétale.
  • Mettre en place un tarif attractif sur les menus végétariens.

Agir sur la biodiversité

  • Végétaliser les campus.

La mise en place d’actions de sensibilisation aux impacts environnementaux sur les campus n’est pas la première action plébiscitée par les étudiant·e·s.

Il n’en reste pas moins qu’une frange de la population étudiante reconnait ne pas être particulièrement impliquée et recherche encore de la connaissance sur les sujets.

Une majorité des étudiant·e·s souhaite accorder davantage de temps pour s’informer sur le développement durable.

Communiquer sur les impacts environnementaux

  • Élaborer une newsletter environnementale envoyée aux étudiants.
  • Développer une application UFT à destination des étudiants.
  • Mettre en place des campagnes de communication « forte » sur les différents sujets clés.

Sensibiliser sur les impacts environnementaux

  • Jouer la fresque du climat à tous les étudiants.
  • Créer et mutualiser des cycles de conférences dans toutes les universités de Toulouse (utiliser le format dématérialisé).
  • Poursuivre et renforcer les semaines à thèmes (type SEDD).
  • Créer des journées banalisées pour la sensibilisation.
  • Sensibiliser de manière spécifique les étudiants étrangers.

Former les étudiants

  • Mettre en place des UE type socle commun de connaissance obligatoires et accessibles à tous.

Pour aller plus loin

Découvrez les thématiques et le plan d’actions du nouveau schéma

Vous aussi, participez !

Envoyez vos suggestions ou remarques via le formulaire de contact ou écrivez à : schema-vie-etudiante@univ-toulouse.fr

Prénom
Nom de Famille
E-mail
Message
Le formulaire a bien été envoyé !
Une erreur s’est produite lors de l’envoi du formulaire. Veuillez vérifier à nouveau tous les champs du formulaire.