Plus de 1 800 étudiantes et étudiants en situation de handicap poursuivent leur cursus au sein des établissements de l’UFTMP. Leur accompagnement bénéficie d’un cadre jugé plutôt efficace du fait des efforts menés intra et inter établissements pour la mise en œuvre de dispositifs spécifiques et l’aménagement des installations. Toutefois, des améliorations peuvent encore être apportées sur les terrains de l’information, de la sensibilisation du personnel, de la communauté étudiante, et l’insertion professionnelle. Le handicap invisible doit aussi être mieux appréhendé afin d’offrir un accueil et une intégration adaptés à l’ensemble de la population étudiante.

Vous souhaitez davantage d’informations ?

Chiffres clés

  • 64,4% des étudiant·e·s en situation de handicap estiment avoir rencontré des difficultés dans le cadre de leurs études spécifiquement à cause de leur handicap.
  • 23% d’entre elles et eux estiment qu’il manque de transports, (contre 14,8% des étudiant·e·s qui ne sont pas en situation de handicap).
  • 22,9% des étudiant·e·s en situation de handicap retrouvent d’autres étudiantes et étudiants de leur promotion dans le cadre de sorties ou soirées (37,5% pour celles et ceux qui ne sont pas en situation de handicap).

Pour consulter l’ensemble des résultats de l’enquête de 2020 sur les conditions de vie étudiante, allez sur Vie Étudiante : Enquête et Diagnostic !

Éléments de contexte

Un accompagnement déjà bien organisé dans l’UFTMP

L’ensemble des établissements dispose de services spécifiques à la prise en charge du handicap. Les chargé·es de mission des établissements se réunissent tous les 2 mois pour mutualiser et coordonner leurs actions.

En complément, Médiad’Oc organise la formation et la sensibilisation des personnel·le·s des bibliothèques pour améliorer l’accueil et le renseignement des publics en situation de handicap. Le Service Interuniversitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (Simpps – médecins référents MDPH, infirmiers, assistantes sociales, psychologues) intervient auprès des étudiantes et étudiants en situation de handicap (ESH). Le personnel de l’Accueil Welcome Desk a été formé et propose, entre autres, une communication en langue des signes française (LSF).

Enfin, le programme Aspie-Friendly intervient en sus des pôles handicap, et en interaction forte avec eux, pour améliorer l’inclusion des étudiantes et étudiants autistes.

Les chargé·e·s de mission handicap des établissements travaillent en collaboration avec le Crous notamment dans le cadre des réunions de travail inter établissements.

Continuer à former, à informer et à sensibiliser largement

Bien que déjà en place, le développement des partenariats entre les différents acteurs (équipes pédagogiques, Simpps, Pôle handicap, service d’insertion professionnelle, chargés de mission des établissements, référents, pôles sport, pôles culture, etc.) peut encore être renforcé. Cet effort doit permettre un travail en équipe plurielle sur chacun des périmètres.

L’accueil des personnes en situation de handicap peut également être consolidé via une information simple et visible de l’ensemble des dispositifs existants. Il est envisagé de former les personnels enseignant et administratif à la prise en compte de la diversité des publics. L’accueil des étudiantes et étudiants en situation de handicap concerne aussi celui réservé par la communauté étudiante qui doit être mieux sensibilisée.

Poursuivre les actions sur l’accessibilité

Globalement, l’offre quantitative de logements dédiés est jugée suffisante mais des améliorations peuvent être apportées concernant la prise en compte du handicap invisible (ex : formation des personnels à l’accueil). Le Crous dispose notamment d’un panel de logements adaptés assez large, mais il serait utile que les commissions d’attribution des logements restent vigilantes à la question de l’accessibilité physique et psychologique. Un guide logement UFTMP existe, ce guide est en ligne sur le site du Welcome Desk.

Pour ce qui est des espaces publics, il est nécessaire d’envisager une accessibilité intégrée qui profite à tous, notamment concernant le handicap invisible (ex : zones replis calmes dans les bibliothèques, les espaces de restauration, etc.).

Des difficultés perdurent sur l’accès aux transports en commun. Des initiatives existent au sein et en dehors des établissements (certains établissements ont mis en place des transports dédiés avec accompagnant ); mais cette offre doit être mieux portée à la connaissance des étudiants.

Enfin, l’accès à la culture et à la pratique sportive doit être amélioré via les partenariats des pôles handicap avec les services culture et sport au sein des établissements. Il existe des activités mixtes spécialement conçues pour les  étudiantes et étudiants en situation de handicap mais ouvertes à tous qu’il convient d’encore développer. Certains établissements mettent en place des certificats de non-contre-indication de la pratique sportive, il serait utile que cette approche soit plus répandue afin d’encourager à la pratique d’une activité sportive. Concernant la culture, certains établissements sont agréés PLATON et permettent ainsi un accès à des versions adaptées des œuvres protégées. Ces dispositifs pourraient être étendus à tous les établissements. Les activités culturelles accessibles aux étudiants en situation de handicap sont mises en avant lors de la Semaine de l’étudiant et des rencontres Explorer mises en place par l’UFTMP.  

Favoriser l’insertion professionnelle

Des partenariats avec les entreprises existent, mais peuvent encore être renforcés, notamment à l’international (stages, emploi, cursus…), par la création de forums emploi et alternance dédiés et par le développement de la plateforme Atouts pour tous. De plus l’accompagnement à l’insertion professionnelle doit être renforcé et cela dès la 1ère année (posture, préparation d’entretien et de CV, etc.), sur le modèle, par exemple, du dispositif APIPESH mis en place à UT3 Paul Sabatier depuis 2013.

Découvrez les thématiques et le plan d’actions du nouveau schéma

Le plan d’actions : les objectifs et réalisations

L’ensemble des établissements dispose de services spécifiques à la prise en charge du handicap. Les chargé·e·s de mission des établissements se réunissent tous les 2 mois pour mutualiser et coordonner leurs actions.

Définir une instance de gouvernance, en associant le Crous

Constituer des groupes de travail sur la thématique Handicap

Définir des indicateurs de suivi et de résultats

Des partenariats avec les entreprises existent, mais peuvent encore être renforcés, notamment à l’international (stages, emploi, cursus…), par la création de forums emploi et alternance dédiés et par le développement de la plateforme Atouts pour tous.

Développer et renforcer les liens entre les acteurs

Améliorer la lisibilité des procédures afin de mieux travailler
en équipe plurielle autour de l’ESH.

Améliorer l’accueil et l’accompagnent pédagogique et social des ESH

Développer le statut d’étudiant accompagnant

Améliorer l’insertion professionnelle des ESH


L’accès à la culture et à la pratique sportive doit être amélioré via les partenariats des pôles handicap avec les services culture et sport au sein des établissement.

Développer l’offre axée bien-être à destination, en priorité, des étudiant·e·s évaluant mauvais leur état de santé

Informer sur le dispositif PLATON.


Développer l’e-accessibilité.


Améliorer l’accessibilité aux bâtiments.


Faciliter les déplacements

L’accueil des personnes en situation de handicap peut également être consolidé via une information simple et visible de l’ensemble des dispositifs existants

Identifier les étudiant·e·s ESH dès le niveau Master.

Accompagner les doctorant·e·s ESH (entreprise, établissement)

Communiquer sur les dispositifs existants

Pour aller plus loin

Découvrez les thématiques et le plan d’actions du nouveau schéma

Vous aussi, participez !

Envoyez vos suggestions ou remarques via le formulaire de contact ou écrivez à : schema-vie-etudiante@univ-toulouse.fr

Prénom
Nom de Famille
E-mail
Message
Le formulaire a bien été envoyé !
Une erreur s’est produite lors de l’envoi du formulaire. Veuillez vérifier à nouveau tous les champs du formulaire.